Liens d'accessibilité

Libye : plusieurs morts et blessés dans l'explosion d'une voiture piégée


Des voitures incendiées aperçues à côté des bâtiments endommagés lors d'affrontements entre les forces militaires fidèles au gouvernement de l'Est de la Libye et le Conseil Shura des révolutionnaires libyens, une alliance d’anciens rebelles anti-Kadhafi qui ont uni leurs forces avec le groupe islamiste Ansar al-Sharia, à Benghazi, Libye, 24 avril 2016. REUTERS / Esam Omran Al-Fetori - RTX2BF5D

Des voitures incendiées aperçues à côté des bâtiments endommagés lors d'affrontements entre les forces militaires fidèles au gouvernement de l'Est de la Libye et le Conseil Shura des révolutionnaires libyens, une alliance d’anciens rebelles anti-Kadhafi qui ont uni leurs forces avec le groupe islamiste Ansar al-Sharia, à Benghazi, Libye, 24 avril 2016. REUTERS / Esam Omran Al-Fetori - RTX2BF5D

Une voiture piégée a explosé vendredi devant un hôpital de Benghazi, dans l'est de la Libye, tuant quatre civils et en blessant 14 autres, a affirmé Fadia al-Barghathi, une porte-parole de l'établissement visé, l'hôpital Al-Jalaa.

L'explosion s'est produite à 20h00 TU, a indiqué sous couvert d'anonymat un responsable militaire, ajoutant qu'elle avait été "causée par une bombe adhésive placée sous une voiture garée devant l'hôpital".

De nombreux soldats blessés dans des combats sont soignés dans cet hôpital, l'un des deux principaux établissements de Benghazi.

Deuxième ville de Libye, située à 1.000 km à l'est de la capitale Tripoli, Benghazi est depuis près de deux ans le théâtre de combats sanglants entre les forces loyalistes et des groupes armés, dont les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et d'Ansar Asharia, proche d'Al-Qaïda.

Les forces progouvernementales libyennes ont repoussé vendredi une nouvelle contre-offensive des jihadistes retranchés dans leur fief de Syrte, à 450 km à l'est de Tripoli, après de "féroces" combats, selon un communiqué militaire.

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi, renversé et tué en 2011 à la suite d'une rébellion soutenue par une intervention militaire menée par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG