Liens d'accessibilité

Ukraine : Victor Yanoukovitch se dit favorable à un compromis


Le président ukrainien et Mme Victoria Nuland à Kiev le 6 février 2014

Le président ukrainien et Mme Victoria Nuland à Kiev le 6 février 2014

Il a dit qu’il est d’accord avec l’opposition qu’il faut revoir la Constitution afin de transférer au Parlement certaines prérogatives présidentielles.

Le président ukrainien a fait savoir, jeudi, qu’il appuie l’idée d’un dialogue et d’un compromis avec l’opposition pour sortir son pays de la crise politique. Lors d’une rencontre avec la sous-secrétaire d’Etat américaine aux affaires de l’Europe et de l’Eurasie, Victoria Nuland, il a dit qu’il est d’accord avec l’opposition qu’il faut revoir la Constitution afin de transférer au Parlement certaines prérogatives présidentielles.

Mme Nulan séjourne en Ukraine pour des entretiens avec le président ukrainien et les leaders de l’opposition.

La décision du président Yanoukovitch de renoncer à une aide financière européenne de 15 milliards de dollars en faveur d’un renforcement des relations de l’Ukraine avec la Russie a déclenché plusieurs semaines de manifestations dans son pays. Celles-ci sont devenues de plus en plus violentes, avec des affrontements entre les manifestants et les policiers qui ont fait plusieurs morts.

Des manifestants antigouvernementaux à Kiev

Des manifestants antigouvernementaux à Kiev

La Russie a, à son tour, promis une enveloppe de 15 milliards de dollars pour aider l’Ukraine à surmonter ses problèmes économiques, mais n’a pas encore déboursé ces fonds. Selon le président russe Vladimir Poutine, cette aide sera effective une fois qu’un nouveau gouvernement sera formé à Kiev.

Entre temps, le conseiller à l’Intégration régionale du président Poutine a accusé les Etats-Unis de financer et d’armer « l’opposition et les rebelles » en Ukraine. Dans une interview publiée jeudi par le journal Kommersant-Ukraine, Sergei Glazyev a affirmé que « des sources » américaines injectent jusqu’à 20 millions de dollars par semaine dans ce financement, y compris pour l’achat d’armes. Les militants anti-gouvernementaux sont en train d’être formés « sur le territoire de l’ambassade américaine » à Kiev, a-t-il ajouté, accusant les Etats-Unis de « s’ingérer de manière unilatérale et grossière dans les affaires intérieures de l’Ukraine. »

L'opposant ukrainen Dmytro Bulatov

L'opposant ukrainen Dmytro Bulatov

Pour sa part, un activiste de l’opposition ayant quitté l’Ukraine après son enlèvement fin janvier et sa détention pendant plusieurs jours a dit que ses ravisseurs, qui parlaient russe, l’ont torturé pour qu’il dise dans une vidéo qu’il était un espion américain. Dymtro Bulatov, qui se remet dans un hôpital de Vilnius, en Lituanie, affirme qu’après avoir été torturé, il a déclaré devant une caméra que l’ambassadeur américain en Ukraine lui avait remis 50 000 dollars.
XS
SM
MD
LG