Liens d'accessibilité

Les rebelles centrafricains aux portes de Bangui


Bangui, capitale centrafricaine

Bangui, capitale centrafricaine

Seleka a pris Bossambélé et Bouali. Bozizé est rentré vendredi à Bangui. Les rebelles demandent qu'il quitte le pouvoir.

La Séléka est arrivée au PK 12 au nord de Bangui et au PK 22 à l'ouest de la capitale centrafricaine.

Face à l'avancée inexorable des rebelles vers Bangui, le Premier ministre Nicolas Tiangaye, a lancé samedi un appel à négocier "pour éviter un bain de sang" dans la capitale centrafricaine.

"Le Premier ministre demande à nos frères de la Séléka de se mettre en rapport avec le gouvernement d'union nationale pour trouver une solution pacifique et éviter un bain de sang", a déclaré à la Voix de l'Amérique le porte-parole du gouvernement, M. Crépin Mboli Goumba.
Les rebelles de la Séléka ont toutefois déjà déclaré ne plus vouloir négocier avec le président Bozizé, sauf les conditions de son départ, lui qui est arrivé au pouvoir en 2003. "La seule choise à negocier, c'est son pays d'accueil quand il aura quitté le pouvoir", explique Eric Massi, de la Séléka.

Selon nos informations, plusieurs personnalités, dont le Premier ministre, seraient déjà regroupées sur le camp militaire M'Poko près de l'aéroport.
XS
SM
MD
LG