Liens d'accessibilité

Le FPI appelle au boycott des élections en Côte d'Ivoire


Le FPI de Laurent Gbagbo, incarcéré à La Haye, refuse de participer aux élections partielles en Côte d'Ivoire

Le FPI de Laurent Gbagbo, incarcéré à La Haye, refuse de participer aux élections partielles en Côte d'Ivoire

Le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo, a appelé jeudi ses partisans au boycott des élections régionales et municipales prévues le 21 avril.

« Le FPI n’est pas concerné par les élections du 21 avril 2013 ; aucun militant du FPI ne doit en aucune manière prendre part à ces élections » a déclaré le Secrétaire général du parti, Richard Kodjo, lors d’un point de presse.

Les militants du parti ont été invités à « ne figurer sur aucune liste, ni faire campagne pour une liste, encore moins voter, sous peine de s’exposer aux sanctions disciplinaires prévues par nos textes » a-t-il ajouté.

Le FPI estime que les conditions ne sont pas réunies pour la tenue d’un scrutin juste, inclusif et transparent. Selon l'Agence France Presse (AFP), le parti a dénoncé l'incompétence et l'illégalité de la Commission électorale indépendante (CEI) devenue caduque et illégale après les législatives de 2011.

Le FPI avait déjà boycotté les législatives fin 2011.
XS
SM
MD
LG