Liens d'accessibilité

Le duo Pharrell Williams-Robin Thicke, sanctionné pour plagiat


Pharrell Williams (AP)

Pharrell Williams (AP)

Un tribunal de Los Angeles a jugé que "Blurred Lines", l'un des succès de l'été 2013, était en partie copié sur "Got to Give it Up", un titre de Marvin Gaye sorti en 1977.

LOS ANGELES (Reuters) - Les chanteurs américains Robin Thicke et Pharrell Williams ont été reconnus coupables mardi d'avoir plagié dans leur succès "Blurred Lines" une chanson de Marvin Gaye, disparu en 1984 et dont les héritiers avaient porté plainte.

Un tribunal de Los Angeles a jugé que "Blurred Lines", l'un des succès de l'été 2013, était en partie copié sur "Got to Give it Up", un titre de Marvin Gaye sorti en 1977. Les deux hommes devront verser 7,4 millions de dollars (6,9 millions d'euros) aux héritiers du chanteur, dont 3,4 millions correspondent à l'estimation des profits qu'ils tirés de "Blurred Lines".

Le rappeur T.I. et plusieurs maisons de disques ou éditeurs également visés par des plaintes des héritiers Gaye ont eux été reconnus non coupables de plagiat de "Got to Give it Up." Le jugement a été rendu au terme d'une semaine d'un procès durant lequel les débats ont porté principalement sur les limites, parfois floues, entre inspiration artistique et plagiat pur et simple.

XS
SM
MD
LG