Liens d'accessibilité

L'ancien PDG d'Elf, livré à la justice togolaise


Loik Le Floch-Pringent a été remis à la justice togolaise en rapport avec une vaste escroquerie dans ce pays

Loik Le Floch-Pringent a été remis à la justice togolaise en rapport avec une vaste escroquerie dans ce pays

Loik Le Floch-Pringent avait écopé de 5 ans de prison et de 375 000 euros d'amende dans les années 1990, dans le cadre de "L'affaire Elf''.

Un personnage controversé et bien connu de la justice française a été arrêté à Abidjan dans le cadre d'un mandat d'arrêt international délivré par la justice togolaise dans une affaire d'escroquerie, signalent les média. Ce n’est autre que l’ancien PDG du géant pétrolier français Elf, Loïk Le Floch-Prigent.

Selon l’agence France Presse, un avocat de M. Le Floch-Prigent a dénoncé son extradition qui n’aurait pas été faite dans les règles, selon lui.

M. Le Floch-Prigent devrait être présenté lundi à un juge pour être entendu, selon l’AFP.
PDG d’Elf de 1989 à 1993, le suspect avait été traduit en justice pour détournements dans « L’affaire Elf » au cours des années 1990. Il avait écopé de 5 ans de prison et 375 000 euros d'amende.

Cette nouvelle arrestation de M. Le Floch-Prigent serait liée à celle d'un ancien ministre togolais, Pascal Bodjona, inculpé le 12 septembre dans une affaire « d'escroquerie internationale », qui oppose un homme d'affaires togolais, Bertin Sow Agba, à un homme d'affaires émirati, Abbas El Youssef.

Selon l’AFP, ce dernier a porté plainte contre M. Agba, l'accusant d'avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars, ses membres lui faisant croire qu'ils détenaient la fortune du défunt président ivoirien Robert Gueï, estimée à 275 millions de dollars et bloquée, selon eux, sur un compte en banque au Togo.

Une source judiciaire togolaise citée par l’AFP aurait déclaré que « selon Abbas El Youssef, M. Le Floch-Prigent était son conseiller personnel et c'est lui qui serait le chef d'orchestre dans cette affaire d'escroquerie ».
XS
SM
MD
LG