Liens d'accessibilité

La polémique sur les frappes de drones reste vive


Selon le New York Times, le Pakistan permettrait à Washington d'utiliser son espace aérien pour ses drones

Selon le New York Times, le Pakistan permettrait à Washington d'utiliser son espace aérien pour ses drones

Nouvelle polémique concernant l’utilisation de drones américains a l’étranger. Selon le New-York Times, un accord secret entre les Etats-Unis et Pakistan permettrait aux drones américains d’utiliser l’espace aérien pakistanais.

Ces petits avions sans pilote sont utilisés depuis des années par l’armée américaines pour combattre les groupes terroristes liés au réseau terroriste Al-Qaïda.

Les frappes au Pakistan et au Yémen ont tué plus de 3.200 combattants et plus de 360 civils, précise un nouveau rapport de l’institut New America Foundation.

Selon Christopher Coker, professeur à la London School of Economics, « il y a six bases américaines, quatre aux Etats-Unis, une en Allemagne et une en Corée du Sud d’où partent la majorité des drones. Ils ont des aumôniers, des psychologues pour surveiller ce qui se passe dans la salle de contrôle. Ils mesurent le stress et la concentration et il y a, bien sûr, la chaine de commandement ».

Toujours selon le professeur, « les pilotes passent environ huit heures devant l’écran jour après jour et parfois ils reçoivent l’ordre de tirer ».

Le New York Times a révélé dimanche que le Pakistan aurait autorisé les drones américains dans son espace aérien en échange de la mort de combattants ennemis au Pakistan. Islamabad dément ces informations, Washington n’a fait aucun commentaire

Ces frappes de drones ont provoqué de vastes manifestations au Pakistan, L’avocat Arif Niazi, joint dans la capitale pakistanaise, les dénoncent. « Ces attaques continues sont une agression flagrante, une intrusion et une violation de notre souveraineté nationale » a déclaré Me Niazi.
John Brennan avait averti que des Américains pouvaient être ciblés par des drones de leur pays

John Brennan avait averti que des Américains pouvaient être ciblés par des drones de leur pays


Avant sa nomination à la tête de la CIA, John Brennan avait été entendu par une commission du Sénat. En février dernier, on lui avait demandé si des drones pouvaient être utilisés pour tuer des citoyens américains suspectés de terrorisme.

« Je pense que n’importe quel Américain qui ferait ça, devrait bien savoir qu’il fait partie d’un groupe ennemi et que les Etats-Unis feront tout leur possible pour détruire leurs ennemis et sauver des vies américaines » déclarait à l’époque M. Brennan.

Les forces internationales de l’Otan quitteront l’Afghanistan fin 2014. Selon certains experts, les frappes de drones pourraient alors s’accroitre dans le combat contre Al-Qaïda et les autres groupes terroristes.
XS
SM
MD
LG