Liens d'accessibilité

La Mauritanie signe un accord avec la Cédéao pour les échanges et la sécurité


Les Chefs d‘Etats et de gouvernements de l’Afrique de l’Ouest à l’ouverture de la 48e session de la Cédéao à Abuja, Nigeria, 16 décembre 2015.

La Mauritanie a signé avec la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) un accord pour la circulation libre des personnes et des biens et "la lutte contre le terrorisme", rapporte samedi l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle).

L'accord de partenariat a été signé vendredi à Nouakchott par la ministre mauritanienne du Commerce, Naha Mint Mouknass, et Marcel Alain de Souza, président de la commission de la Cédéao (15 Etats), selon l'AMI.

Il "couvre quatre domaines clés, à savoir la liberté de circulation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux entre la Mauritanie et les 15 pays membres de la Cédéao", a déclaré, lors de la signature, M. de Souza, cité par l'AMI.

Les deux parties vont également coopérer dans des domaines "tels que la lutte contre le terrorisme car la sécurité de la région est l'affaire de tous", a ajouté le responsable de la Cédéao, en allusion aux menaces jihadistes dans le Sahel.

Le nouvel accord "contribuera au rapprochement des peuples de la région ouest-africaine et consolidera les relations économiques et commerciales entre la Mauritanie et les pays membres de la Cédéao dans différents domaines importants, y compris la création d'une zone de libre échange", a de son côté indiqué la ministre mauritanienne du Commerce.

La Mauritanie avait quitté la Cédéao en 2000, sous l'ancien président Maaouiya Ould Taya, pour intégrer l'Union du Maghreb arabe (UMA) qu'elle partage avec l'Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie.

Le Maroc avait en février demandé à adhérer comme "membre à part entière" à la Cédéao.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG