Liens d'accessibilité

La Fifa menace de suspendre le Nigeria pour ingérence de la justice


Des supporters nigérians, Lagos, Nigeria, 10 février 2013

Des supporters nigérians, Lagos, Nigeria, 10 février 2013

La Fifa souhaite que la justice du pays revienne sur l'annulation de l'élection controversée de dirigeants de la Fédération nigériane de foot (NEF).

"Si la décision de la Haute cour fédérale... était mise en oeuvre, cela serait probablement considéré comme une ingérence dans les affaires internes de la NEF", a averti dans une lettre Markus Kattner, secrétaire générale de la Fifa par intérim. Selon cette lettre, de sanctions possibles "incluent la suspension de la NFF".

La justice nigériane avait déclaré la semaine dernière invalide l'élection entâchée de soupçons d'irrégularités du président de la Fédération Amaju Pinnick face à son concurrent Chris Giwa en septembre 2014. Or, selon les statuts de la Fifa les fédérations nationales doivent "gérer leurs affaires indépendamment, sans influence des parties tierces". La fédération a déjà annoncé qu'elle fera appel de ce jugement.

S'il était suspendu, le Nigeria, actuellement 67e mondial, pourrait être privé des matches de qualification pour le Mondial-2018 en Russie. Fin mars, les Super Eagles, vainqueurs de la CAN-2013, ont été éliminés de l'édition 2017.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG