Liens d'accessibilité

L'armée nigériane confirme son emprise sur Sambisa, autrefois bastion de Boko Haram


Une attaque de l'armée nigériane contre Boko Haram dans la forêt de Sambisa en avril 2015

Pour la première fois depuis des années, l'armée nigériane a mené des exercices militaires dans la forêt de Sambisa qui a été jusqu'à récemment un bastion de Boko Haram. Un journaliste travaillant pour la VOA, Hussaina Muhammad, a pu observer une partie de ces manoeuvres à Maiduguri.

Des brigades de la 7ème division de l'armée nigériane ont effectué leur exercice annuel 2017 dans cette région boisée de l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria.

L'emplacement n'était pas un hasard. C'est la forêt de Sambisa, autrefois bastion de Boko Haram. L'armée nigériane a repris Sambisa l'année dernière et a déplacé les manoeuvres militaires annuelles dans cette zone.

L'événement s’est déroulé en présence de plusieurs dirigeants de l'armée et du gouvernement nigérians.

Le ministre de la Défense, Mansur Dan Ali, a déclaré que les forces nigérianes continueront à former des soldats pour s'assurer que leur défense et leurs stratégies sont à jour.

"Je peux affirmer catégoriquement que plus jamais nos terres seront occupées par les terroristes de Boko Haram.”

Lt.-Gén. Tukur Yusuf Buratai (archives)
Lt.-Gén. Tukur Yusuf Buratai (archives)

Le chef de l'armée du Nigéria, le lieutenant-général Tukur Buratai, a remercié le public pour son aide qui a permis de reprendre le contrôle de cette forêt. Il a, toutefois, prévenu que la lutte contre Boko Haram n'est pas terminée.

"Aujourd'hui, Boko Haram se cache. Demain, vous pouvez vous réveiller et vous rendre compte que les attaques semblent continuer. Nous faisons ce que nous pouvons pour protéger les populations".

L'idée est de préserver l'histoire et de garder les souvenirs vivants afin de célébrer nos héros."

Boko Haram a tué au moins 18 000 personnes depuis le début de l'insurrection en 2009. On ne sait pas combien de soldats nigérians et de collaborateurs civils ont perdu la vie.

Le gouverneur de Borno, Kashim Shettima, a déclaré, pour sa part, que l'État consacrerait le 27 décembre de chaque année comme un jour du souvenir pour ce qui s’est passé à Sambisa. En effet, c’est le 27 décembre 2016 que l’armée nigériane a déclaré cette forêt libérée de Boko Haram.

Les exercices de l’armée à Sambisa ont pris fin vendredi.

Avec Hussaina Muhammad (VOA Hausa)

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG