Liens d'accessibilité

Kagame devrait remporter la présidentielle de lundi au Rwanda


Trois candidats s’opposeront au président sortant, mais tous ont des liens avec Front Patriotique Rwandais (FPR), le parti au pouvoir depuis 1994.

Election présidentielle ce lundi au Rwanda pour laquelle le chef de l'État sortant, Paul Kagamé est donné grand favori, faute de véritable opposition. Quelques 5,2 millions de rwandais devraient participer à cette deuxième consultation depuis le génocide de 1994.

Trois candidats s’opposeront au président sortant, mais tous ont des liens avec Front Patriotique Rwandais (FPR), le parti au pouvoir depuis 1994.

Pour les organisations de protection des droits humains, les véritables opposants ont été exclus de l’élection, alors que l’opposition parle d’une farce. La campagne électorale a été marquée par des violences et intimidations : deux journaux ont été suspendus, un opposant et un journaliste ont été assassinés.

Le ministre rwandais de la Justice, Tharcisse Karugarama, a dit à la Voix de l’Amérique (VOA) que ces allégations étaient fausses, et qu’elles avaient été fabriquées par « les ennemis de l’Etat ».

M. Kagame gouverne le Rwanda depuis la fin du génocide qui avait coûté la vie à quelques 800.00 tutsis et hutus modérés. S’il s’est attiré des éloges à l’intérieur du pays tout comme à l’étranger pour avoir stabilisé le Rwanda, relancé l’économie et promu les droits des femmes, il est également dénoncé par les groupes de protection des droits humains qui estiment que son gouvernement a institué un climat de répression.

Lors des élections de 2003, M. Kagame et son parti avaient remporté 95% des suffrages.

XS
SM
MD
LG