Liens d'accessibilité

John Kerry à Paris lundi pour rencontrer Sergueï Lavrov


Le secrétaire d'Etat John Kerry (à g.) a conféré avec le Roi Abdullah de Jordanie avant sa rencontre avec son homologue russe

Le secrétaire d'Etat John Kerry (à g.) a conféré avec le Roi Abdullah de Jordanie avant sa rencontre avec son homologue russe

Le Secrétaire d’Etat américain John Kerry doit rencontrer lundi à Paris son homologue russe Sergueï Lavrov pour discuter des moyens de réunir le mois prochain à Genève, et pour la première fois, les parties au conflit syrien, et leurs alliés.

La Russie voudrait que l’Iran participe à ce processus. Dans le passé, les Etats-Unis s’y opposaient, parce que Téhéran est un grand allié militaire du président syrien Bachar al-Assad. Mais, selon des officiels américains, les négociations se poursuivent aux Nations Unies (ONU) sur la liste des invités à cette conférence.

Washington fait pression sur les factions de l’opposition syrienne pour qu’elles règlent leurs divergences et s’unissent avant la rencontre. Les hauts responsables de cette coalition anti-Assad qualifient de « vraisemblable » leur participation aux pourparlers de Genève, mais doutent qu’on puisse obtenir leur exigence-clé : un accord pour le départ d’al-Assad du pouvoir.

Dimanche, le ministre syrien des affaires étrangères, Walid al-Moualem, a déclaré que son gouvernement participera « en principe » à cette conférence, qualifiant ce projet de « grande chance pour résoudre la crise ».

Lors de ses précédentes escales en Jordanie et en Ethiopie, M. Kerry a abordé la question de la Syrie

Après une réunion à Amman avec le roi Abdullah de Jordanie, M. Kerry s’est rendu au Forum économique mondial, où des discussions étaient prévues sur la tenue de ces pourparlers de paix entre le président al-Assad et son opposition.

En Ethiopie, où il assistait samedi à Addis-Abeba, à un sommet de l’Union Africaine (UA), le chef de la diplomatie américaine a abordé le conflit syrien avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le président égyptien Mohamed Morsi.

M. Ban lui a fait un briefing sur ses entretiens à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine, et le ministre des affaires étrangères russe Lavrov. M. Ban a dit travailler dur, tout comme son émissaire spécial, Lakhdar Brahimi, pour que le projet de conférence à Genève aboutisse. Pour sa part, M. Kerry a dit avoir besoin de leur aide pour faire avancer les choses.

Quant au président Morsi, il a réaffirmé à M. Kerry le soutien de son gouvernement à l’initiative américano-russe sur la Syrie. Pour sa part, M. Kerry a exprimé « sa gratitude », et souligné que son homologue égyptien, Mohammed Amr, a été un grand partenaire sur la Syrie et les efforts de paix au Moyen Orient.

Une vidéo postée sur Internet a montré des images d’un raid aérien syrien sur la ville stratégique de Qousseir, tenue par les rebelles anti-gouvernementaux.

Selon l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme, basé à Londres, les combats dans cette ville ont coûté la vie samedi à 27 rebelles et à 3 civils, dont un enfant.
XS
SM
MD
LG