Liens d'accessibilité

La Côte d’Ivoire hésite entre la sérénité et la catastrophe


Carte de la Côte d'Ivoire

Carte de la Côte d'Ivoire

La situation est reste tendue dans les villes et villages de Côte d'Ivoire mais les deux candidats ont joué à l'apaisement lors du débat radio-télévisé qui les a opposés jeudi soir

La communauté internationale invite les candidats au second tour présidentiel prévu dimanche en Côte d’Ivoire à faire preuve de retenue. Un homme a été tué à Bayota dans le fief du président Laurent Gbagbo, à l’occasion d’un accrochage entre partisans des deux candidats. Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix qui soutient Alassane Ouattara, et la majorité présidentielle de Laurent Gbagbo s’accusent mutuellement de faire monter la tension.

A contrario, les deux candidats se sont affrontés de manière tout à fait courtoise, dans le cadre d’un débat radio-télévisé inédit dans la sous-région.

MM. Gbagbo et Ouattara, se sont engagés jeudi soir à respecter le résultat du scrutin de dimanche. D’entrée de jeu, le chef de l’Etat sortant avait annoncé l’instauration d’un couvre-feu dès dimanche à 22H00 locales, au soir de l’élection censée mettre fin à une décennie de crise politico-militaire.

Le candidat Alassane Dramane Ouattara

Le candidat Alassane Dramane Ouattara


Son concurrent n’a pas manqué de critiquer cette décision décision qui "dramatise les choses" alors que les incidents actuels sont "localisés". De l’avis des observateurs le débat a été équilibré et aucun des deux n’a emporté un avantage décisif sur l’adversaire. La télévision ivoirienne a par ailleurs annoncé l’arrivée du président burkinabè Blaise Compaoré dans la capitale ivoirienne, pour encourager les parties prenantes à aller aux votes dans la tolérance et la paix.

XS
SM
MD
LG