Liens d'accessibilité

Guinée: la fièvre de Lassa circonscrite


L'écologiste James Koninga prépare à extraire des échantillons de sang et d'organes d'un rongeur Mastomys natalensis dans le village de Jormu dans le sud de la Sierra Leone Février 8 2011. La fièvre de Lassa, du nom de la ville du Nigeria où elle a été identifié pour la première en 1969, fait partie d'une liste américaine des maladies de la «catégorie A»

L'écologiste James Koninga prépare à extraire des échantillons de sang et d'organes d'un rongeur Mastomys natalensis dans le village de Jormu dans le sud de la Sierra Leone Février 8 2011. La fièvre de Lassa, du nom de la ville du Nigeria où elle a été identifié pour la première en 1969, fait partie d'une liste américaine des maladies de la «catégorie A»

La mystérieuse maladie a fait huit morts, selon Dr Mamadi Coulibaly.

Le directeur du Centre international des infections tropicales, situé à Nzérékoré, chef-lieu de l’épicentre de la maladie, est formel. Ses services ont pu contenir la maladie. “Nous n’enregistrons pas de nouveaux cas…et nous pensons que la chaîne est rompue”, a-t-il notamment déclaré.

Les médias ont rapporté que cette fièvre mystérieuse causait des ravages dans la ville de Gueckedou et ses environs. Les symptômes de de la fièvre de Lassa se manifestent par une forte fièvre, des vomissements et des saignements au niveau du nez ou de l'anus.

Il ne faut toutefois pas confondre cette maladie avec la fièvre jaune ou la fièvre hémorragique d’Ebola, note Dr Coulibaly. La fièvre de Lassa est une maladie endémique en Afrique de l’ouest et se localise principalement dans les zones forestières en Guinée, en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire, selon Dr Mamadi Coulibaly.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG