Liens d'accessibilité

Euro-2016/Croatie-Espagne, partie d'échecs sur une poudrière


Euro 2016: Turquie vs Croatie

Euro 2016: Turquie vs Croatie

A Bordeaux, la "Roja" devrait affronter l'une des rares équipes du tournoi capables de rivaliser techniquement dans l'entrejeu, à condition que la probable absence du milieu Luka Modric (blessure musculaire) n'affaiblisse pas trop la sélection aux damiers.

Déjà qualifiée en huitièmes, l'Espagne défie la Croatie dans une partie d'échecs entre milieux de terrain mardi à l'Euro-2016 (21h00), avec la crainte que cette "finale" pour la 1re place du groupe D soit perturbée par de nouveaux débordements de supporters croates.

A Bordeaux, la "Roja" devrait affronter l'une des rares équipes du tournoi capables de rivaliser techniquement dans l'entrejeu, à condition que la probable absence du milieu Luka Modric (blessure musculaire) n'affaiblisse pas trop la sélection aux damiers.

Epouvantail de ce début de tournoi, l'Espagne a néanmoins essuyé une polémique évitable lundi avec les propos de son attaquant Pedro Rodriguez, qui s'est plaint de son statut de remplaçant. Pas l'idéal pour préparer ce choc entre Espagnols (1ers, 6 pts) et Croates (2es, 4 pts).

Mardi soir, un nul suffirait aux doubles champions d'Europe en titre pour s'assurer la première place du groupe. Mais pour le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque, pas question de spéculer.

"Je m'attends à un match ouvert, un match où les deux équipes auront l'intention de s'imposer", a commenté le technicien. "La pureté du sport est au-dessus de toutes les considérations et nous allons tout faire pour gagner."

- 'La petite Espagne' -

Finir en tête permettrait au passage à l'Espagne d'affronter un 3e de groupe et d'éviter un huitième de finale à l'odeur de poudre contre l'Italie, 1re de la poule E et opposée au 2e du groupe D. Cela enverrait aussi la "Roja" dans la partie de tableau opposée à celle de la France, pays organisateur, et des champions du monde allemands si ceux-ci terminent en tête du groupe C.

Mais gare à la Croatie! Sans Modric, métronome du Real Madrid, et peut-être sans l'avant-centre Mario Mandzukic, incertain, cette équipe garde assez d'arguments pour contrarier le jeu espagnol. Avec les milieux du FC Barcelone Ivan Rakitic et du Real Madrid Mateo Kovacic, cette sélection a été rebaptisée "la petite Espagne" par le sélectionneur tchèque Pavel Vrba.

"La Croatie propose un très bon football, qui est agréable pour le public. Ce sera un match très difficile", a reconnu le défenseur Gerard Piqué.

La qualification déjà acquise pourrait permettre à Del Bosque de faire souffler un peu ses hommes de base, avec quatre ou cinq changements possibles au sein de l'équipe titulaire.

- Casillas titulaire pour le symbole ? -

Dans ce match à enjeu relativement moindre, il n'est pas exclu non plus que le sélectionneur offre une titularisation symbolique au gardien Iker Casillas (35 ans), capitaine aux 167 sélections qui a perdu sa place de N.1 au profit de David de Gea en début de tournoi.

Si Casillas a accepté de bonne grâce son statut de remplaçant à l'Euro, ce n'est pas le cas de Pedro: l'attaquant de Chelsea a provoqué une controverse en Espagne en déclarant à la télévision qu'il réfléchissait à son avenir en sélection faute de temps de jeu.

Même si le joueur est ensuite venu en conférence de presse pour demander pardon et minimiser ses propos, ce psychodrame vient entamer l'image d'harmonie et de sérénité qui régnait ces derniers jours autour de la "Roja".

D'autres problèmes extrasportifs, plus graves ceux-là, pourraient affecter le match de mardi si les encombrants supporters croates, souvent ultranationalistes, refont des leurs.

Contre la République tchèque (2-2) vendredi, des jets de fumigènes sur la pelouse, apparemment prémédités, ont provoqué l'interruption du match. L'UEFA a ouvert une procédure visant la Croatie. Et le sélectionneur Ante Cacic a qualifié les supporters concernés de "terroristes du sport".

Ces derniers, en conflit avec leur fédération qu'ils jugent corrompue, ont néanmoins laissé entendre sur les réseaux sociaux qu'ils comptaient récidiver mardi soir, laissant planer une nouvelle menace dans le ciel de l'Euro-2016.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG