Liens d'accessibilité

Etats-Unis : optimisme sur le front économique


L'activité économique affiche des signes de vigueur

L'activité économique affiche des signes de vigueur

Pour le grand quotidien de la capitale fédérale américaine, il n’y a point de doute : « les signes de la reprise sont là ». Pour citer le Washington Post, « L’économie montre des signes de résistance » et est « étonnement robuste ».

L’économie américaine donne des signes très encourageants ces derniers temps. Un rapport publié cette semaine montre, en effet, que les prix de l’immobilier et l’indice de confiance des consommateurs ont tous deux atteint des niveaux très élevés.

Selon ce rapport, les prix des maisons ont augmenté de 10,9% en mars par rapport à l'année dernière. Il s’agit-là du gain le plus élevé depuis presque sept ans.

L'amélioration des marchés de l’immobilier et de l’emploi pourrait aussi expliquer pourquoi l'indice de confiance des consommateurs a atteint 76,2% en mai, un niveau jamais égalé depuis cinq ans.

Une voiture Ford à l'exposition automobile de Détroit (Archives)

Une voiture Ford à l'exposition automobile de Détroit (Archives)

Cet indice est très important pour les économistes et les investisseurs, car il leur permet d’avoir une meilleure idée de « la demande » qui est le principal « moteur » de l’économie américaine.

Pour le grand quotidien de la capitale fédérale américaine, il n’y a point de doute : « les signes de la reprise sont là ». Pour citer le Washington Post, « L’économie montre des signes de résistance » et est « étonnement robuste ».

Pour le Post, c’est d’autant plus étonnant « dans une année où l'on s’attendait à ce que les augmentations d’impôts et les coupes budgétaires saignent à blanc l’économie ».

Des travailleurs migrants dans un champs d'oignons de l'Etat de Géorgie (Archives)

Des travailleurs migrants dans un champs d'oignons de l'Etat de Géorgie (Archives)

Mais «le marché de l’immobilier et le marché financier se révèlent plus puissants que les actions du Congrès », note le journal.

Il fait remarquer que les plus aisés des Américains sont encore plus riches aujourd’hui à cause de la hausse de 16 % enregistrée jusqu’ici en 2013 à Wall Street. Les « revenus moyens », dont les biens sont essentiellement liés à la valeur de leurs maisons, sont de leur côté plus riches grâce à l’amélioration des marchés de l’immobilier, soit des augmentations allant jusqu’à 10,2% dans 20 des principales villes du pays.

Le chômage s’établit maintenant à 7,5%. Il s’agit d’une nette amélioration aussi dans ce domaine. Environ 208.000 emplois ont été créés mensuellement depuis novembre, comparés aux 138.000 en moyenne des six mois antérieurs.

Mais certains analystes soulignent que les 7,5%, soit le taux de chômage le plus bas depuis 4 ans, s’expliquent par le découragement de nombreux chômeurs qui ont renoncé à leurs efforts pour trouver un emploi.

Quoiqu’il en soit, il y a de l’optimisme dans l’air…
XS
SM
MD
LG