Liens d'accessibilité

Echanges de tirs vers le palais présidentiel du Mali, à la base il y avait l’arrestation d’un ancien militaire malien.


Soldats dans le quartier de Koulouba, Bamako, Mali. (Photo datant du 23 mars 2012)

Soldats dans le quartier de Koulouba, Bamako, Mali. (Photo datant du 23 mars 2012)

Cet ancien militaire se trouve impliqué dans le trafic de drogues et d’armes, et il avait été radié de l’armée pour les mêmes raisons. Son arrestation a créé beaucoup de panique dans le quartier de Koulouba où se trouve le palais présidentiel.

Dépêche du correspondant de VOA Afrique à Bamako Kassim Traoré :

"Mamadou Koné est un ancien élément de la garde nationale, il est de la classe 1993, radié pour vol d’armes il y a quelques années. La police le soupçonne de vols à main armée, trafic d’armes et de drogues. C’est ainsi que des policiers du 8ème arrondissement ont été envoyés pour l’arrêter.

A peine ils franchissent le seuil de son atelier de soudure sis au quartier de Koulouba, l’ancien garde national ouvre le feu sur les policiers. C’est le début des échanges de tirs entre les policiers, et le malfrat. Ce sont ces échanges de tirs qui ont créé la panique chez la population. Chacun allait de son commentaire, quand la situation s’est calmée, on a constaté qu’un policier a été blessé, le malfrat neutralisé. L’ancien garde a reçu aussi des balles, tout comme l’un des policiers.

Les deux blessés ont été conduits à l’hôpital du Point G pour suivre des traitements. Après, tout est rentré dans l’ordre, les habitants de Koulouba quartier sont sortis petit à petit. Et la vie a repris son cours normal."

XS
SM
MD
LG