Liens d'accessibilité

La RDC condamne le meurtre de quatre diplomates américains en Libye


Le président congolais Joseph Kabila votant à Kinshasa le 28 novembre 2011

Le président congolais Joseph Kabila votant à Kinshasa le 28 novembre 2011

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, dit que Kinshasa tient à exprimer ses dégoûts face à de telles pratiques et qu’il faut condamner l’extrémisme et la violence où qu’ils se manifestent

Dans un communiqué rendu public le jeudi 13 septembre, le gouvernement de la RDC a exprimé sa consternation, suite à la mort de l’ambassadeur américain Chris Stevens et trois de ses employés, « lors d’une attaque terroriste contre le consulat américain de Benghazi, dans l’Est de la Libye, le mardi 11 septembre 2012 ».

Le président Joseph Kabila et son gouvernement adressent également leurs sympathies et condoléances émues au gouvernement et au peuple américains.

Lambert Mende, dans ses bureaux à Kinshasa (novembre 2011)

Lambert Mende, dans ses bureaux à Kinshasa (novembre 2011)

S’exprimant, par la suite, sur les ondes de la Voix de l’Amérique, le ministre Lambert Mende, chargé des Medias, des relations avec le Parlement et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté, a ajouté que son pays rejette toutes les tendances extrémistes et les actes de violence qui en découlent, quel que soit l’endroit où ils se manifestent.

M. Mende a répondu aux questions de Timothée Donangmaye.

XS
SM
MD
LG