Liens d'accessibilité

Des enfants sous surveillance au Texas, suite au premier cas d'Ebola


Selon le gouverneur du Texas, Rick Perry, des enfants qui ont été en contact avec la victime du virus à Ebola sont sous surveillance (AP)

Selon le gouverneur du Texas, Rick Perry, des enfants qui ont été en contact avec la victime du virus à Ebola sont sous surveillance (AP)

On recherche toujours d’autres personnes qui seraient entrées en contact avec le malade, originaire du Libéria, qui est la première personne atteinte par le virus Ebola aux États-Unis.

Le gouverneur du Texas affirme que des enfants d'âge scolaire ont été en contact avec un malade qui a été hospitalisé dans la ville de Dallas après avoir contracté la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Le gouverneur Rick Perry a précisé que ces enfants ont été placés sous surveillance, et que les responsables de la santé recherchent toujours d’autres personnes qui seraient entrées en contact avec l'homme, un ressortissant libérien qui est devenu la première personne atteinte par le virus Ebola aux États-Unis.

L'Association de la communauté libérienne de Dallas-Fort Worth (Liberian Community Assocation of Dallas-Fort Worth) a exhorté les immigrés libériens à contacter les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) s'ils pensent qu'ils pourraient avoir été exposés au virus mortel.

Le patient non identifié est soigné depuis dimanche à l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas. Mark Lester, un responsable des services de santé du Texas, a déclaré à la presse mercredi qu’il se trouve dans un état grave, mais stable.

On pense que le sujet a été infecté au Libéria, car ses premiers symptômes se sont manifestés plusieurs jours après son retour à Dallas, le 20 septembre, au terme d’une visite aux membres de sa famille en Afrique de l'Ouest.

Des responsables de l'hôpital ont reconnu que l'homme s’était présenté sur les lieux deux jours avant d’avoir été admis, mais qu’il avait été renvoyé chez lui avec des antibiotiques. Une ambulance l’a transporté à l'hôpital dimanche, mais jusqu'à présent, le personnel du véhicule a testé négatif pour le virus à Ebola. On ne pense pas pour l’instant que les passagers qui ont partagé l’avion qui a ramené le malade aux Etats-Unis soient en danger.

XS
SM
MD
LG