Liens d'accessibilité

Démocrates et républicains fustigent le projet de budget d'Obama


Le dernier projet de budget du président Barack Obama, dénoncé par certains législateurs républicains et démocrates

Le dernier projet de budget du président Barack Obama, dénoncé par certains législateurs républicains et démocrates

Le président Barack Obama a soumis son projet de budget pour l’année fiscale 2014, qui commencera le 1er octobre 2013, mais la controverse reste vive.

La Maison Blanche propose entre autre d’alourdir la fiscalité pour les couches les plus aisées de la société, notamment les Américains gagnant plus d’un million de dollars par an, qui seraient alors imposés par l’Etat fédéral à au moins 30 %.

Par ailleurs, la Sécurité Sociale, qui aux Etats-Unis est un régime de retraite publique pour le troisième âge, serait modifiée, les sommes versées étant calculées moins généreusement. Ces changements permettraient, affirme la présidence, d’économiser près de 2 milliards de dollars sur 10 ans.

Le Medicare, programme d’assurance santé pour le troisième âge, serait également assaini.

« C'est un budget qui n’ira pas au-delà de nos moyens, un budget qui ne prévoit pas des coupes sévères et inutiles qui ne servent qu'à ralentir notre économie », a souligné le président Obama.

Les critiques ne se sont pas fait attendre. Au Congrès, les Républicains ont dénoncé toute hausse des impôts, vu que les couches les plus aisées de la société verseront déjà davantage cette année, du fait de l’accord intervenu entre M. Obama et le Congrès sur le budget 2013. Chez les démocrates, on s’insurge contre les coupes envisagées à la Sécurité sociale et au Medicare.

Pour le chef de l’exécutif, il s’agit de trouver un compromis pour sortir de la crise financière suscitée entre autres par les déficits record de l’Etat.

« Ce n'est pas mon plan idéal, mais je suis prêt à tout faire pour parvenir à ce compromis afin d’aller au-delà de cette vision à court terme, de ces crises que provoque chaque prise de décision » a dit M. Obama.
Barack Obama a présenté un budget qui n'est pas idéal, selon lui, mais nécessaire

Barack Obama a présenté un budget qui n'est pas idéal, selon lui, mais nécessaire


Entre temps, d’autres projets de lois fiscales progressent à Capitol Hill. La Chambre des représentants, contrôlée par les Républicains, tout comme le Sénat, aujourd’hui aux mains des Démocrates, ont également adopté des lois fiscales pour 2014. Il reste à forger un compromis. Mercredi soir, le président Obama accueille 12 législateurs à la Maison Blanche pour un diner privé, histoire de négocier.

Mardi, le chef de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, s’est dit sceptique car, selon lui, l'administration Obama n’arrive toujours pas à réduire les dépenses publiques.

« Hausse d’impôts, voilà de quoi il s’agit! En fait, la réduction du déficit se fera sur la base d’une panoplie de hausses d'impôts, plutôt que sur celle d’une réduction des dépenses » s’est indigné M. McConnell.

Mais d'autres législateurs républicains sont plus flexibles. Parmi eux, le sénateur Lindsey Graham, qui a qualifié l'initiative du président de « plutôt encourageante ».
XS
SM
MD
LG