Liens d'accessibilité

Des heurts lors de la déclaration officielle de la candidature d’Ali Bongo


Le président Ali Bongo. Son élection avait été vivement contestée par l'opposition

Le président Ali Bongo. Son élection avait été vivement contestée par l'opposition

Quelques heurts ont été enregistrés samedi à Libreville en marge d'un rassemblement au cours duquel le président gabonais sortant, Ali Bongo Ondimba, s'est officiellement porté candidat à l'élection présidentielle du 27 août.

Aucun dégât n’a été signalé après des heurts qui ont entouré ce rassemblement aux allures de démonstration de force face à des opposants.

L'un de ses principaux opposants, Jean Ping, avait fait de même la veille en toute discrétion pour ce scrutin à un tour.

Le président-candidat a ensuite pris la parole devant plusieurs milliers de ses partisans. De leur côté, quelque 150 opposants ont manifesté en contrebas du rond-point sous haute surveillance policière. Des pierres ont été jetées sur les forces de l'ordre qui ont répondu par des tirs en l'air. Un policier a été légèrement blessé et une voiture incendiée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG