Liens d'accessibilité

De nouvelles données confirment le réchauffement climatique


Le dioxyde de carbone relâché par les centrales électriques exacerbe le réchauffement climatique (Photo AP)

Le dioxyde de carbone relâché par les centrales électriques exacerbe le réchauffement climatique (Photo AP)

De nouvelles statistiques viennent appuyer la thèse du réchauffement climatique de la planète.

Selon l'Agence météorologique du Japon, les températures mondiales moyennes en avril, mai et juin 2014, étaient les plus élevées depuis l'adoption de registres officiels en 1891.

Les chiffres publiés par l’agence lundi montrent que le deuxième trimestre de cette année était plus chaud d'environ 0,68 degrés Celsius que la moyenne pour l'ensemble du 20è siècle.

L’Agence spatiale américaine, la NASA, qui utilise une autre méthode pour calculer la température moyenne de la planète, a elle aussi publié lundi des chiffres pratiquement identiques à ceux de l’agence japonaise.

Par ailleurs, l’observatoire Mauna Loa ( U.S. Oceanic and Atmospheric Administration's Mauna Loa Observatory), qui mesure depuis 1957 l'augmentation régulière de la teneur atmosphérique en gaz carbonique au sommet de ce volcan de Hawaï, a franchi la barre des 400 ppm (parties par million de molécules d’air hors vapeur d’eau). Soit le niveau le plus élevé des 800.000 dernières années.

XS
SM
MD
LG