Liens d'accessibilité

Claude Leroy à la VOA : " il y a encore du boulot "


Des joueurs de TP Mazembe, le club de Lubumbashi

Des joueurs de TP Mazembe, le club de Lubumbashi

Le sélectionneur de la RDC se satisfait de la récente victoire contre les Seychelles (4-0) mais reconnaît que son équipe a encore une grosse marge de progression. Entretien

Que retenez-vous de la victoire de votre équipe lors du match aller du deuxième tour des qualifications pour la CAN 2013 ?

Claude Leroy : " On a fait un super match, très sérieux contre une équipe qui n'est pas l'une des plus grandes équipes du continent africain mais qui avait déjà fait quelques résultats. Moi j'avais un peu peur d'être celui qui fait la vraie contre-performance donc on s'était préparé très sérieusement. Les joueurs ont fait un super match en qualité technique."

Vous avez repris ce groupe congolais depuis 2011, comment sentez-vous votre équipe ?

Claude Leroy : " Il est évolutif. On a une base de joueurs locaux qui ont joué les derniers matches. Il y a une centaine de jeunes joueurs congolais professionnels en Europe mais ils hésitent à revenir, ils ont eu des déceptions et ont du mal rejoindre l'équipe nationale. Il y a aussi les problèmes politiques. Si on arrive à mettre en place l'équipe dont je rêve, je crois qu'on sera très difficile à battre."

Vous parlez des nombreux problèmes entourant la sélection. Votre prédécesseur Robert Nouzaret se plaignait selon lui des fausses excuses de certains joueurs et du manque de discipline de certains joueurs en Europe. Pensez-vous pouvoir régler ces problèmes ?

Claude Leroy : " A l'inverse de ce qui pouvait être dit avant moi je n'ai aucun problème de fausses excuses. Certains joueurs subissent des pressions pour ne pas rejoindre l'équipe national pour ne pas donner l'impression de cautionner un régime qui ne plait pas à certains opposants en Europe. Voilà la réalité. Tout le monde essaie de faire le maximum pour nous mettre dans les meilleures conditions. Maintenant, au plus haut niveau du pays, le président, il est évident qu'on a besoin d'un gros coup de main si on veut franchir des paliers."

Ecoutez l'intégralité de l'entretien accordée à la Voix de l'Amérique

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG