Liens d'accessibilité

Chili : les miraculés de la mine de San Jose revoient le jour


Des travailleurs impliqués dans les opérations de secours

Des travailleurs impliqués dans les opérations de secours

Ces mineurs ont battu un record mondial de séjour souterrain lié à un accident minier. La sortie de chacun d’entre eux est saluée par des applaudissements et des cris de joie.

La remontée des mineurs bloqués depuis plus de deux mois dans une mine d’or et de cuivre du Nord Chili a été plus accéléré que prévue. Plus d’une vingtaine sont déjà sortis et l’ensemble devrait hors de la mine avant jeudi selon les autorités chiliennes.

Ces mineurs ont battu un record mondial de séjour souterrain lié à un accident minier. La sortie de chacun d’entre eux est saluée par des applaudissements et des cris de joie.

Le premier mineur, Florencio Valos, a émergé peu après minuit après son long séjour à plus de 600 m sous terre. Le second, Mario Sepul-veda a embrassé sa famille avant d’échanger ses accolades avec d’autres mineurs. Quelques heures plus tard, le plus vieux mineur du groupe, Mario Gomez, a été sorti. Selon les médecins, cet homme âgé de 63 ans subit des traitements pour une maladie pulmonaire courante dans les milieux miniers.

Des parents des mineurs exhultant après avoir appris que l'une des têtes foreuses avait atteint les mineurs

Des parents des mineurs exhultant après avoir appris que l'une des têtes foreuses avait atteint les mineurs

Les équipes de secours sont optimistes. « L’opération avance très bien et la capsule de secours tient bon. Les montées et descentes de cette capsule baptisée Phoenix sont plus rapides qu’on ne l’envisageait au départ », a expliqué le ministre chilien de la Santé, Jaime Manalich, ajoutant que jusqu’ici, les mineurs remontés semblent plutôt en excellente forme.

Tous les mineurs sont Chiliens, à l’exception du Bolivien Carlos Mamani, qui avait débuté dans la mine de San Jose cinq jours seulement avant l’accident.

Arrivé mardi sur les lieux, le président bolivien, Evo Morales, a félicité son homologue chilien, Sebastian Pinera, de superviser les secours.

La Bolivie n’oubliera jamais les efforts menés par le président Pinera, a dit le président Morales, qui a remercié tous les Chiliens de secourir l’ensemble des mineurs bloqués dans la mine.

Pour sa part, le chef de l’Etat chilien a promis une enquête exhaustive sur les causes de l’accident. La mine de San Jose sera fermée jusqu’à ce que les responsables puissent garantir la sécurité des mineurs, a fait savoir le président Sebastian Pinera.

XS
SM
MD
LG