Liens d'accessibilité

Charles Blé Goudé porte plainte devant la justice ivoirienne


Charles Blé Goudé (à g.), lors de sa première comparution devant la CPI, le 27 mars 2014. (Archives)

Charles Blé Goudé (à g.), lors de sa première comparution devant la CPI, le 27 mars 2014. (Archives)

L’ex-leader des Jeunes Patriotes dit avoir été victime de "séquestration" et "violence" durant sa détention dans son pays.

Charles Blé Goudé, proche de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, également emprisonné à la Cour pénale internationale, affirme avoir subi des violences durant les 14 mois qui ont suivi son arrestation au Ghana.

Accusé de violences post-électorales, l’ancien leader des Jeunes Patriotes avait été arrêté en janvier 2013 au Ghana et extradé vers la Côte d'Ivoire. Il a finalement été transféré à La Haye le 22 mars 2014, suite à un mandat d’arrêt délivré par la CPI en décembre 2011.

Joint par VOA Afrique, Me Jean-Serge Gbougnon, son avocat, va jusqu’à parler de torture.

Le 11 décembre 2014, la Chambre préliminaire de la CPI a confirmé à l’encontre de Charles Blé Goudé quatre charges de crimes contre l'humanité, dont le viol et le meurtre.

XS
SM
MD
LG