Liens d'accessibilité

Charles Blé Goudé porte plainte devant la justice ivoirienne


Charles Blé Goudé (à g.), lors de sa première comparution devant la CPI, le 27 mars 2014. (Archives)

L’ex-leader des Jeunes Patriotes dit avoir été victime de "séquestration" et "violence" durant sa détention dans son pays.

Charles Blé Goudé, proche de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, également emprisonné à la Cour pénale internationale, affirme avoir subi des violences durant les 14 mois qui ont suivi son arrestation au Ghana.

Accusé de violences post-électorales, l’ancien leader des Jeunes Patriotes avait été arrêté en janvier 2013 au Ghana et extradé vers la Côte d'Ivoire. Il a finalement été transféré à La Haye le 22 mars 2014, suite à un mandat d’arrêt délivré par la CPI en décembre 2011.

Joint par VOA Afrique, Me Jean-Serge Gbougnon, son avocat, va jusqu’à parler de torture.

Le 11 décembre 2014, la Chambre préliminaire de la CPI a confirmé à l’encontre de Charles Blé Goudé quatre charges de crimes contre l'humanité, dont le viol et le meurtre.

XS
SM
MD
LG