Liens d'accessibilité

La présidentielle de novembre sera très compétitive au Burkina Faso


Le président de la transition au Burkina, Michel Kafando, salue les signataires de la Charte au Burkina lors de la réunion devant fixer la nouvelle date des élections dans le pays, 13 octobre 2015. (VOA/Bagassi Koura)

Le président de la transition au Burkina, Michel Kafando, salue les signataires de la Charte au Burkina lors de la réunion devant fixer la nouvelle date des élections dans le pays, 13 octobre 2015. (VOA/Bagassi Koura)

Selon l'analyste burkinabè Drissa Diarra, contrairement au passé, "le gouvernement de la transition joue la carte de la neutralité".

Au Burkina Faso, la campagne pour la présidentielle du 29 novembre entre dans sa 2e semaine. Il y a 14 candidats en lice pour ce premier scrutin post Compaoré.

Pour l'analyste Drissa Diarra, ce scrutin sera le plus compétitif.

"L’avantage c’est que le gouvernement de la transition joue la carte de la neutralité" dit-il.

Selon lui "les moyens de l’Etat ne peuvent être utilisés comme dans le temps passé".

XS
SM
MD
LG