Liens d'accessibilité

Biram Ould Abeid parle depuis sa cellule à VOA Afrique


Biram Ould Dah Ould Abeid

Biram Ould Dah Ould Abeid

L'ancien candidat à la présidentielle se bat depuis des années contre l'esclavage en Mauritanie.

La police mauritanienne a fermé le siège de l’ONG anti-esclavagiste, l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste.

Cette fermeture survient alors que plusieurs dirigeants de l'Ira, dont son président Biram Ould Dah Ould Abeid, ont été arrêtés à Rosso dans le sud du pays.

Son mouvement avait organisé une caravane le long du fleuve pour dénoncer les expropriations de terres des négro-mauritaniens de la vallée.

La caravane était partie de Boghé mais arrivé à Rosso beaucoup de leaders de l’ONG IRA ont été arrêtés.

Joint en exclusivité par VOA Afrique dans sa cellule, Biram Ould Dah Ould Abeid explique "être en état d'arrestation depuis trois jours à la compagnie de gendarmerie de Rosso."

M. Ould Abeid précise que "la police a dit que je suis derrière la caravane, que cette caravane est raciste, IRA est raciste et que la loi leur demande de sanctionner les racistes."

Déjà arrêté plusieurs fois dans le passé, M.Ould Abeid se dit étonné de pouvoir encore utiliser son téléphone portable. Selon lui, "c'est la première fois qu'on me laisse mon portable. C'est le capitaine de la gendarmerie lui-même qui me l'a remis mercredi soir."

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG