Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon dénonce "les massacres de civils" par l'Etat islamique dans le nord de l'Irak.


Ban Ki-moon

Ban Ki-moon

"Toutes les grandes religions chérissent la paix et la tolérance", a-t-il déclaré lors de la Sixième conférence de l'Alliance des civilisations de l'ONU qui se tient sur l'île indonésienne de Bali.

"C'est pourquoi je suis particulièrement indigné par les informations provenant d'Irak faisant état de massacres de civils par l'Etat islamique", a ajouté M. Ban.

"Des communautés entières qui vivaient depuis des générations dans le nord de l'Irak sont poussées à fuir sous peine de mort, simplement à cause de leurs convictions religieuses", a encore déploré le secrétaire général.

Réputé pour sa cruauté, l'EI a exécuté cette semaine plus de 160 soldats syriens dans la province de Raqqa, selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Washington a lancé à partir du 8 août des raids contre les positions de l'EI dans le nord de l'Irak mais Barack Obama a reconnu jeudi que la stratégie américaine n’est pas clairement établie et qu’il ne faut pas s’attendre à des frappes aériennes à court terme en Syrie.

Lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le président a promis de consulter le Congrès.

Le cas syrien est plus complexe que l’Irak pour les Américains à cause de l'implication russe, selon Mathieu Guidère, islamologue, il enseigne à l'université de Toulouse.

XS
SM
MD
LG