Liens d'accessibilité

Une campagne sous surveillance

  • Nicolas Pinault

La campagne électorale commence sous agitation et intolérance politique. Le drapeau du parti udps a été déchiré sur ordre d'un proche du gouverneur. Aussitôt après la maison du donneur d'ordre a été pillée. Mbujimayi.

Message sur la page Facebook « Fan de » 100 Citoyens Journalistes le 10.28.11 :

La campagne électorale commence sous agitation et intolérance politique. Le drapeau du parti udps a été déchiré sur ordre d'un proche du gouverneur. Aussitôt après la maison du donneur d'ordre a été pillée. Mbujimayi.


Suivi VOA:

La Voix de l’Amérique a alors contacté Human Rights Watch qui a appelé les candidats en République démocratique du Congo à s'abstenir d’inciter à la violence pendant la campagne électorale, qui commençait aujourd’hui.

L’ONG de défense des droits humains a déclaré à la Voix de l’Amérique qu'elle a relevé depuis le mois de mars, « des dizaines de cas de discours haineux manifestement basés sur des critères ethniques, ainsi que d’incitation à la violence, de la part de candidats politiques et de leurs partisans. Ces discours incendiaires doivent cesser si les élections doivent être vraiment libres et justes » selon Human Rights Watch.

Le groupe affirme par ailleurs que la police a utilisé une force excessive contre les manifestants soulevant des inquiétudes sur la crédibilité du scrutin prévu le 28 novembre.

XS
SM
MD
LG