Liens d'accessibilité

Après les violences, le calme est de retour à Kaga Bandoro au centre de la RCA


Une famille chrétienne vie dans un camp de réfugiés à Kaga-Bandoro, Centrafrique, le 16 février 2016.

Une famille chrétienne vie dans un camp de réfugiés à Kaga-Bandoro, Centrafrique, le 16 février 2016.

Le calme revient progressivement à Kaga Bandoro dans le centre-nord de la RCA. Après les violences meurtrières de ces derniers jours, les activités reprennent timidement.

Malgré la psychose encore présente, quelques commerces ont rouvert ce lundi au centre de Kaga Bandoro. Les activités reprennent lentement dans la ville, mais les villages environnants sont encore déserts.

La Minusca, la mission de l’ONU en Centrafrique, a renforcé son dispositif militaire sur place, ce qui a réduit le mouvement des hommes armés de l’ex-séléka.

Dans un communiqué, le gouvernement a appelé ex -séléka et anti-balaka, deux groupes armés responsables des violences de ces derniers jours à cesser leurs exactions. Il a par ailleurs annoncé des opérations musclées forces sécurité intérieure et Minusca pour sécuriser la ville.

Vendredi, des heurts ont éclaté au village Ndomete à 10 kilomètres de Kaga Bandoro entre ex-séléka et anti-balaka qui disputaient le contrôle d’une barrière.

Les violences qui se sont ensuite poursuivies dans d’autres localités et au centre de Kaga Bandoro auraient fait une vingtaine de morts, de nombreux blessés, des commerces et site des humanitaires pillés.

Freeman Sipila (VOA Centrafrique - Bangui)

XS
SM
MD
LG