Liens d'accessibilité

Euro 2016 : la Belgique au Portugal, le cœur serré


L'Argentin Lionel Messi tire un coup franc contre la Belgique lors du Mondial 2014 au Brésil, en quart de finales au Stade national de Brésil, le 5 juillet 2014. REUTERS/Damir Sagolj

L'Argentin Lionel Messi tire un coup franc contre la Belgique lors du Mondial 2014 au Brésil, en quart de finales au Stade national de Brésil, le 5 juillet 2014. REUTERS/Damir Sagolj

Une semaine après les attentats de Bruxelles, la Belgique jouera à Leiria, contre le Portugal, le match amical qu'elle devait organiser dans sa capitale meurtrie.

La Belgique tentera, malgré l'émotion, de peaufiner sa préparation à l'Euro-2016, tout comme l'Allemagne et l'Italie ou la France et la Russie, également opposées mardi.

Etant donné le contexte sensible, la rencontre, d'abord annulée au lendemain des attaques qui ont fait 35 morts, puis finalement déplacée de Bruxelles à Leiria, bénéficiera de mesures de sécurité renforcées. "Un match à risque élevé", selon les autorités portugaises, qui sera précédé d'une minute de silence en hommage aux victimes.

Les Belges, qui devront faire sans plusieurs blessés (Origi, Benteke, Ferreira-Carrasco et Alderweireld), tenteront malgré tout de défendre leur statut de première nation mondiale, face à des Portugais qui restent sur un revers surprenant à domicile face à la Bulgarie (1-0).

Autre match à tension, France-Russie marquera le retour des Bleus au Stade de France, plus de quatre mois après les attentats qui avaient frappé Paris et Saint-Denis, faisant 130 morts. L'enceinte dyonisienne avait été visée au moment où les Bleus recevaient l'Allemagne (2-0).

Ces retrouvailles ne suscitent pas d'appréhension particulière chez les joueurs français.

Sur le plan sportif, les Bleus voudront maintenir la bonne dynamique réenclenchée par la victoire ramenée des Pays-Bas vendredi (3-2), face à un adversaire qui se prépare également pour l'Euro et reste sur un succès probant face à la Lituanie (3-0).

En cette soirée de matches amicaux, la grosse affiche opposera l'Allemagne, championne du monde en titre, à l'Italie, finaliste du dernier Euro. La National mannschaft n'est pas au mieux de sa forme après sa déconvenue subie à Berlin face à l'Angleterre, victorieuse(3-2) après avoir été menée 2 à 0.

Joachim Low, qui n'a pas caché son "agacement", attend une réaction de ses joueurs. Mais l'Italie, qui vient de décrocher un nul (1-1) encourageant face à l'Espagne sans plusieurs joueurs-clés (Pirlo, De Rossi, Chiellini, Verratti ou Marchisio) sera un adversaire coriace, comme traditionnellement pour l'Allemagne qui n'a jamais battu les Azzurri en compétition officielle (4 nuls, 4 défaites au Mondial et à l'Euro).

Enfin, autre match attendu, celui de l'Angleterre, qui a donc frappé les esprits à Berlin et tentera de confirmer face aux Pays-Bas qu'il devient un outsider crédible pour le tournoi continental, dans le sillage de ses jeunes prometteurs (Kane, Dier, Ali, Henderson, Rose) et de l'étonnant Vardy.

Programme des principaux matches amicaux en Europe (en heures GMT):

Mardi:

(18h00) Angleterre - Pays-Bas

(18h30) Autriche - Turquie

Suisse - Bosnie Herzégovine

Suède - République Tchèque

(18h45) Portugal - Belgique

Allemagne - Italie

Eire - Slovaquie

(19h00) France - Russie

Avec AFP

XS
SM
MD
LG