Liens d'accessibilité

Abandon des poursuites pour viol dans une affaire politisée par l'administration Trump


Henry Sanchez-Milian un de deux jeunes immigrés accusés d'avoir violé une camarade d'école à Rockville High School, Maryland, 22 mars 2017.

La justice a abandonné les poursuites pour viol contre deux jeunes immigrés accusés d'avoir violé une camarade d'école, une affaire qui avait été utilisée par la Maison Blanche pour justifier son combat contre l'immigration clandestine.

Jose Montano, 17 ans et Henry Sanchez-Milian, 18 ans, ont été accusés en mars d'avoir brutalement agressé sexuellement une collégienne de 14 ans dans les toilettes de leur établissement scolaire. Ils ont été inculpés de viol et écroués.

Vendredi, le ministre de la justice du Maryland, un Etat limitrophe de la capitale, a annoncé qu'il abandonnait les poursuites, faute de preuves.

"Dans ce dossier les faits ne corroborent pas les chefs d'inculpations initialement retenus", a expliqué le ministre de la justice, John McCarthy.

En temps normal, un tel fait divers aurait été ignoré par la presse nationale, mais il a été utilisé par le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer pour abonder dans le sens du président Donald Trump, qui ne cesse de dénoncer une frontière passoire, une administration ne donnant pas la priorité aux Américains et des immigrés faisant exploser la criminalité.

"De telles tragédies expliquent notamment pourquoi le président considère si importante la lutte contre l'immigration illégale", avait affirmé le porte-parole lors de son briefing quotidien, diffusé en direct sur les grandes chaînes d'information.

Toutefois, les services de M. McCarthy ont indiqué que Henry Sanchez-Milian était toujours poursuivi pour pédopornographie, à cause d'images trouvées sur son téléphone portable pendant l'enquête.

Quand au dossier de Jose Montano, il a été transféré à un juge pour mineur, mais M. McCarthy n'a pas souhaité préciser pour quelle raison.

Selon la presse, Henry Sanchez-Milian, originaire du Guatemala, est entré aux Etats-Unis en août 2016 et arrêté à la frontière avec le Mexique par les gardes-frontières.

Il avait obtenu l'autorisation de rejoindre son père résidant dans le Maryland, avant que ce dernier ne soit également appréhendé pour être entré illégalement aux Etats-Unis, avait rapporté le New York Times,

Quelque 11 millions de clandestins vivent aux Etats-Unis selon les estimations officielles.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG