Liens d'accessibilité

Tout espoir n’est pas perdu pour l’Afrique, estime le président de la BAD


La Banque africaine de développement – la BAD - poursuit sa réunion annuelle à Maputo ; une réunion qui se tient sur fond de crise alimentaire et énergétique dans le monde. Malgré les difficultés auxquelles font face les pays africains, tout espoir n’est pas perdu, a déclaré le président de la BAD, Donald Kaberuka.

Notant que la croissance économique de la décennie écoulée ne s’est pas traduite par une réduction rapide de la pauvreté, M. Kaberuka a appelé les Africains à allouer plus de ressources à la résolution des problèmes auxquels font face leurs pays. Il a souligné la nécessité d’aider les paysans africains à augmenter leur production de façon à pouvoir se livrer à une agriculture commerciale, génératrice de revenus.

Donald Kaberuka a appelé les Africains à s’inspirer de l’exemple des Vietnamiens qui comptent aujourd’hui parmi les principaux exportateurs mondiaux alors qu’il n’y pas si longtemps, eux aussi souffraient de la guerre et de la famine.

Le président Denis Sassou Nguesso, du Congo-Brazzaville a, de son côté, relevé le paradoxe d’une Afrique pourtant dotée de terres agricoles, mais qui continue d’importer des céréales. Il a, lui aussi appelé à la mise en œuvre de « politiques hardies » pour accroître la production agricole en Afrique.

XS
SM
MD
LG