Liens d'accessibilité

Journée mondiale contre le paludisme : des financements soutenus et stables font défaut selon le Partenariat Roll Back Malaria


Journée mondiale contre le paludisme : des financements soutenus et stables font défaut selon le Partenariat Roll Back Malaria

Journée mondiale contre le paludisme : des financements soutenus et stables font défaut selon le Partenariat Roll Back Malaria

La communauté internationale observe, le 25 avril, la Journée mondiale contre le paludisme. Cette maladie tue toujours près d'un million de personnes chaque année, en majorité des enfants de moins de cinq ans en Afrique Sub-saharienne. Ainsi, un enfant meurt du paludisme toutes les 30 secondes.

Néanmoins, explique le docteur Claude Emile Rwagacondo, coordinateur pour l'Afrique de l'ouest du Partenariat Roll Back Malaria à Dakar, de nets progrès ont été faits sur le terrain, même si l'UNICEF et le Partenariat Roll Back Malaria (RBM) déplorent le manque de financements soutenus et stables.

« L’utilisation de la moustiquaire imprégnée a fait réduire toutes les causes de mortalité infantile jusqu’à 20% », a dit Dr Rwagacondo, précisant qu’entre 2000 et 2010, dix millions de décès liés au paludisme ont été évités grâce à ces efforts de lutte.

Une cinquantaine de vaccins sont à l’essai, mais l’un d’eux, le RTS,S de la société GlaxoSmithKline, semble particulièrement prometteur, puisqu’il est actuellement en phase trois d’essais en Afrique Sub-saharienne. Les essais du vaccin RTS,S se poursuivent grâce à des financements de la Fondation Bill et Melinda Gates au profit de l’Initiative internationale pour le vaccin antipaludique de PATH.

XS
SM
MD
LG