Liens d'accessibilité

Niger : la junte promet une nouvelle constitution et des élections


La junte militaire qui a renversé, la semaine dernière, le président Mamadou Tandja, a donné des assurances d’une normalisation de la situation dans le pays. C’était à la suite de la visite, dimanche, à Niamey, d’une mission conjointe ONU/ Union Africaine/CEDEAO. La délégation s’est dite encouragée par les garanties données par la junte sur un retour à un régime civil par le biais d'élections.

De son côté, Mohamed Ibn Chambas, le président de la commission de la CEDEAO et médiateur dans la crise nigérienne, a déclaré que la junte dirigera le pays jusqu'à ce que la classe politique se soit mise d'accord sur une nouvelle Constitution et soit prête pour de nouvelles élections.

Aucun échéancier n'a encore été fixé pour la transition vers un régime civil, mais un porte-parole de la junte, cité par l’agence Reuters, a déclaré que des élections se tiendraient le plus tôt possible.

Un des chefs de la nouvelle junte militaire, le colonel Djibrilla Hima Hamidou, a justifié le coup d'Etat de jeudi, affirmant que l'armée avait renversé le président Mamadou Tandja pour rétablir la stabilité, celui-ci ayant refusé de quitter le pouvoir à la fin de son mandat.

XS
SM
MD
LG