Liens d'accessibilité

Bagdad envisage des poursuites contre les agents de Blackwater


Les autorités irakiennes ont déploré la décision de la justice américaine d’abandonner les charges retenues contre cinq agents de la compagnie de sécurité Blackwater, poursuivis pour la mort de civils irakiens lors d'une fusillade à Bagdad en septembre 2007.

L’Irak a procédé à sa propre enquête, qui a montré que Blackwater a commis un crime et le gouvernement irakien envisage d'autres moyens de poursuivre la compagnie, a déclaré Ali Al Dabbagh, porte-parole de l'exécutif. Le général Raymond Odierno, commandant en chef du corps expéditionnaire américain en Irak, a fait valoir que cette décision pourrait susciter un tollé contre d’autres compagnies de sécurité opérant en Irak.

Le juge fédéral américain Ricardo Urbina a estimé que l'administration américaine et les procureurs n'avaient pas respecté les droits constitutionnels des accusés. Notamment, les procureurs auraient utilisé des dépositions recueillies par des enquêteurs du département d'Etat américain, alors que les accusés s’étaient vu promettre l’immunité avant de parler. Pour le juge Urbina, les explications fournies par le gouvernement étaient « contradictoires, invraisemblables et manquaient de crédibilité ».

Dans un communiqué, Joseph Yorio, le patron de l'entreprise Xe, l’ancienne Blackwater, s'est félicité de la décision du juge.

XS
SM
MD
LG