Liens d'accessibilité

Togo : les actes de naissance, précieux sésame pour la vie active


Le problème de l’enregistrement des naissances à l'état civil continue de se poser avec acuité dans divers pays africains. Des dizaines de millions d’Africains sans acte de naissance sont confrontés à plus d’un problème d’ordre administratif. En Afrique de l’Ouest, certains pays, comme le Togo et le Burkina Faso, organisent des audiences foraines pour la délivrance de jugements supplétifs de naissance.

Dans le second pays, ce sont près de 5 millions 500 mille personnes - en majorité des femmes et des enfants dont 60%de filles – qui vont recevoir ces actes, premières pièces d’identité délivrée normalement à la naissance et permettant l’obtention d’autres documents tout aussi importants, notamment les diplômes. Cette année, des milliers de petits Togolais, après jugement supplétif, vont pouvoir passer l’examen du certificat d'études du premier cycle alors que leur scolarité a failli s’arrêter au CM2, faute d’acte de naissance, explique notre correspondante Kayi Lawson.

XS
SM
MD
LG