Liens d'accessibilité

Le Tchad accuse une nouvelle fois le Soudan d’agression


Les autorités tchadiennes ont fait état d’une incursion de rebelles en provenance du Soudan. Dans une déclaration publiée mardi, le gouvernement tchadien a indiqué que le soudan a envoyé « des colonnes armées » pour attaquer le Tchad alors même « l’encre de l’accord de Doha n’a pas séché. » Les deux pays viennent, en effet, de signer un accord de réconciliation, dimanche, au Qatar à l’issue de cinq jours de négociation. Ils en avaient déjà signés au moins cinq autres, qui ont tous échoué.

Selon le ministre tchadien de la Communication, Mahamat Hissène, l’offensive a commencé lundi lorsque des centaines d’hommes armés à bord de véhicules ont franchi la frontière commune. Ils sont maintenant près de la ville tchadienne de Goz Beida, mais il n’y a pas eu de combat, a précisé le ministre tchadien.

Le Soudan rejette ces accusations. Tout combat au Tcah serait entre les troupes tchadiennes et des rebelles tchadiens opposés au régime du président Idriss Déby Itno, soutient-on à Khartoum. Le Soudan et le Tchad s’accusent mutuellement de soutenir des groupes armés hostiles à leurs régimes respectifs.

XS
SM
MD
LG