Liens d'accessibilité

Dixième anniversaire de la tuerie dans le lycée de Columbine


Les États-Unis commémorent aujourd’hui le 10ème anniversaire du massacre de Columbine en banlieue de Denver, grande ville du Colorado dans les montagnes rocheuses, dans l’ouest du pays. Retransmis en direct par la télévision, ce massacre perpétré dans un lycée par deux étudiants avait traumatisé le pays. Mais s’il avait brièvement relancé le débat sur le libre accès aux armes à feu, il ne s’est pas traduit par l’interdiction du libre port de ces armes.

Le 20 avril 1999, deux lycéens, Eric Harris et Dylan Klebold, arrivent à l’école secondaire de Columbine. Ils sont armés jusqu’aux dents et ont soigneusement planifié, depuis des mois, la mort de leurs camarades. Ils lancent des bombes artisanales, qui ne marchent pas, et ouvrent le feu avec des fusils et un révolver semi-automatique. Leur projet : tuer froidement des centaines de personnes. En fin de compte, on recensera 13 morts et 24 blessés avant que les deux adolescents ne se donnent la mort.

Parmi les victimes: douze lycéens et un professeur, ce qui faisait de cette attaque la fusillade scolaire la plus meurtrière de l’histoire du pays, jusqu’au 16 avril 2007, jour du massacre par l’étudiant Cho Seung-hui de 33 personnes à l’Université de Virginia Tech.

Conformément aux ordres du gouverneur du Colorado, Bill Ritter, tous les drapeaux de l’État étaient en berne aujourd’hui. Dimanche, des familles, des survivants, des étudiants actuels et autres personnes se sont rassemblés pour une veillée dans un parc proche de l'école Columbine, où un monument a été érigé en mémoire des victimes.

La fusillade de Columbine avait relancé le débat sur le contrôle des armes à feu, la sécurité dans les écoles et l'impact des jeux vidéos violents aux États-Unis. Mais depuis le massacre, la Cour suprême a confirmé le deuxième amendement à la Constitution américaine sur le droit de posséder une arme.

En juin 2008, cinq des neuf juges de la Cour suprême ont statué que le port d’armes est un droit individuel, cassant même ainsi l’interdiction quasi totale des armes de poing dans la capitale fédérale, Washington. Les procès continueront probablement. A défaut d’interdiction du port d’armes, les établissements scolaires du pays tentent de faire plus attention aux problèmes psychologiques des élèves. Ils ont également renforcé les mesures de sécurité, les lycéens étant appelés à passer par des détecteurs de métaux avant d’entrer dans les bâtiments scolaires. Ce qui n’a pas empêché le drame de Virginia Tech.

A noter que la tuerie de Columbine a inspiré des films et livres, notamment le documentaire « Bowling for Columbine » de Michael Moore ou encore le film « Éléphant » de Gus Van Sant.

XS
SM
MD
LG