Liens d'accessibilité

Somalie : les forces de l’OTAN libèrent 20 otages yéménites


Les forces navales de l’OTAN ont libéré, aujourd’hui, 20 ressortissants yéménites pris en otage par des pirates somaliens dans le Golfe d’Aden. Selon un officier de l’OTAN, l’équipage d’une frégate néerlandaise a découvert les otages alors qu’il répondait à un appel de détresse d’un pétrolier qui venait d’être attaqué à l’arme légère et aux explosifs. Les forces néerlandaises ont vu les pirates fuir le pétrolier sur une embarcation légère et les ont suivis jusqu’à un vaisseau de pêche yéménite que ceux-ci utilisaient comme navire-mère. En plus d’avoir libéré les 20 otages yéménites, les soldats néerlandais ont brièvement détenu sept pirates.

Les autorités belges ont fait savoir, de leur côté, que les pirates somaliens ont probablement attaqué un navire belge au large des côtes est-africaines aujourd’hui. Elles disent avoir reçu un signal de détresse du bateau, mais n’avoir pas été en mesure d’établir le contact avec son équipage.

Hier, l’Américain Richard Phillips, capitaine du cargo « Maersk Alabama », est retourné chez lui cinq jours après la dramatique opération de l’US Navy qui a permis de le sauver. Son bateau avait été attaqué par des pirates le 8 avril, au large de la région somalienne du Puntland. Les 19 membres d’équipage du « Maersk Alabama » ont pu reprendre contrôle du navire, mais les pirates ont pris le capitaine Phillips en otage, à bord d’un canot de sauvetage. Dimanche dernier, des tireurs d’élite de l’US Navy ont abattu les trois pirates qui le détenaient, libérant le capitaine Phillips.

Plus d’une dizaine pays mènent actuellement des patrouilles navales au large des côtes somaliennes pour combattre les pirates. Ces derniers détiennent actuellement 17 bateaux et quelques 300 otages.

XS
SM
MD
LG