Liens d'accessibilité

La CEDEAO condamne les violations des droits humains en Guinée-Bissau


La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a condamné aujourd’hui les violations des droits humains commises par les forces de sécurité de Guinée Bissau suite à l’assassinat en mars du président Joao Bernardo Vieira. Dans un communiqué, la CEDEAO s’est également inquiétée des sévices dont avaient été victime de la part de militaires l’ancien premier ministre Francisco Jose Fadul et M. Pedro Infanda, un avocat connu.

L’organisation s’est émue de l’impunité croissante qui semble de plus en plus régner au sein de l’armée.

En début de semaine, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a dit que la Guinée-Bissau devrait procéder à une enquête complète et transparente sur les assassinats du président Vieira et de l’ancien Chef d’état-major de l’armée, le général Batista Tagmé Na Waié, afin de poursuivre en justice ceux qui en sont responsables.

XS
SM
MD
LG