Liens d'accessibilité

Trois ex-leaders rebelles reconnus coupables de crimes de guerre par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone


Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a rendu, aujourd’hui, son verdict à l’issue du procès de trois anciens chefs rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF), ex-groupe rebelle. Issa Sessay, Morris Kallon et Augustine Gbao ont été reconnus coupables de crimes commis pendant la guerre civile en Sierra Leone, entre 1991 et 2001. Ce conflit avait fait quelques 120 000 morts et des dizaines de milliers de blessés et de mutilés.

Assassinats, extermination, viols, esclavage sexuel et travail forcé figuraient parmi les charges retenues contre les trois anciens rebelles, a expliqué Stephen Rapp, procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone. Selon M. Rapp, le mariage forcé a été, à la faveur de ce procès, condamné pour la première fois au monde comme crime contre l’humanité. Pour la première fois également, des individus sont condamnés pour avoir attaqué des Casques bleus, a-t-il précisé.

L’ancien président Libérien Charles Taylor était le véritable chef de ces rebelles, a expliqué le procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone. Taylor leur donnait les ordres et les instructions pour mener leur campagne de terreur contre les civils dans les zones où ils se procuraient le diamant nécessaire au financement de leurs activités, a-t-il souligné.

XS
SM
MD
LG