Liens d'accessibilité

Etats-Unis : les leaders du Sénat acceptent que Roland Burris succède à Barack Obama


La crise relative au siège vacant du président élu Barack Obama au Sénat des Etats-Unis est en passe d’être réglée. Les dirigeants du Sénat disent, en effet, avoir accepté que Roland Burris, le candidat désigné par le gouverneur Rod Blagojevich, siège parmi eux. Tout est en ordre pour que M. Burris occupe son siège plus tard cette semaine, ont fait savoir le chef de file de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, et l’autre sénateur de l’Illinois, Dick Durban, dans une déclaration publié lundi. Les deux personnalités avaient rencontré l’avocat de Roland Burris au Congrès.

Africain-Américain et ancien ministre de la Justice de l’Etat de l’Illinois, M. Burris sera le deuxième sénateur de l’Illinois et l’unique Noir du Sénat américain. Il avait été éconduit la semaine dernière quand il avait tenté de siéger lors de la session inaugurale du 111e Congrès.

L’annonce de lundi constitue un revirement des leaders démocrates, qui s’étaient initialement opposées à la nomination de Burris par le gouverneur Blagojevic. Ce dernier fait l’objet d’une procédure de destitution par le Congrès de l’Illinois pour avoir, dit-on, tenté de vendre le siège laissé vacant par Barack Obama après son élection à la Maison Blanche en novembre. Rod Blagojevic avait été brièvement détenu en rapport avec cette affaire. Il sera jugé par le Sénat de l’Illinois, qui pourrait le démettre de ses fonctions. Le gouverneur de l’Illinois a déclaré à la presse qu’il a confiance qu’il sera exonéré.


XS
SM
MD
LG