Liens d'accessibilité

RDC : dissensions ouvertes au sein du CNDP


Le groupe rebelle congolais du Conseil National pour la défense du Peuple (CNDP), que dirige le général déchu Laurent Nkunda, traverse une crise ouverte. Le général Bosco Ntaganda, le chef d’Etat major du groupe, dit avoir démis de ses fonctions Laurent Nkunda qui, estime-t-il, est devenu un frein à la paix dans l’Est de la RDC. « Il y avait beaucoup de lamentations des membres et des militaires sur la gestion politique et financière, ainsi qu’organisationnelle du mouvement », a expliqué Ntaganda dans une interview accordée à notre correspondant Jack Kahora. Le général Ntaganda dit avoir décidé de se joindre aux forces gouvernementales congolaises et d’autres groupes armés pour combattre les rebelles rwandais des FDLR dans l’Est de la RDC.

Joint à Nairobi, où il prend part aux négociations avec le gouvernement de Kinshasa, Bertrand Bisimwa, porte parole du CNDP, a démenti tout problème au sein du mouvement. « Il y a un acte individuel qui a été posé par notre chef d’état-major général, il est vrai », a-t-il dit, ajoutant qu’il ne s’agit que « d’un acte isolé. » Bosco Ntaganda devra répondre devant le conseil de discipline du CNDP, a fait savoir Bertrand Bisimwa. Pour rappel, Bosco Ntaganda est inculpé de crimes de guerre par la Cour Pénale Internationale en rapport avec les violences dans l’Est de la RDC.

XS
SM
MD
LG