Liens d'accessibilité

Ghana : concertations de l’opposition pour un candidat unique à la présidentielle


Les partis d’opposition ghanéens envisagent de présenter un front uni, à la présidentielle de décembre, contre le candidat du Nouveau parti patriotique du président John Kufuor, dont le dernier mandat s'achève en décembre. Au cours d’un entretien accordé à Peter Clottey du service anglophone de la VOA, le fondateur du Parti unifié pour la renaissance nouvellement constituée, Kofi Wayo, a indiqué que l’alliance en cours de formation vise la présentation d’un candidat unique de l’opposition aux prochaines élections générales. C’est la meilleure façon, dit-il, de vaincre le parti au pouvoir, d’autant que selon de récents sondages, aucun candidat ne pourra l’emporter dès le premier tour en décembre.

« En Afrique, dit Kofi Wayo, c’est en exploitant les petits que les grands s’enrichissent, et chacun veut être président pour pouvoir piller les ressources de l’Etat. Ainsi , poursuit-il, les partis d’opposition ont un problème parce qu’ils veulent accéder au pouvoir et j’essaie de leur expliquer qu’on n’a pas forcément besoin d’être président pour servir son pays. » Kofi Wayo déplore le peu de cas fait par le gouvernement Kufuor, selon lui, du citoyen lambda.

« Vous savez », dit-il, « plus de 100 enfants meurent ici par jour et sa priorité consiste à acheter deux avions dernier cri. Ils portent des costumes de 3 000 dollars, des chaussures de 1 000 dollars et se servent d’un avion de 50 millions de dollars pour se déplacer. Ils vont ensuite mendier un million de dollars chez les Blancs. »C’est pourquoi, ajoute Kofi Wayo, on ne peut pas dire que les Blancs sont racistes ou quelque chose de ce genre ; car lorsque les Britanniques étaient ici, ils traitaient les Africains avec dignité, a-t-il souligné.

En conclusion, M. Wayo préconise une alternance au sommet de l’Etat lors du scrutin prévu en décembre. Les opposants doivent, par conséquent, oublier, selon lui, les ambitions personnelles pour le salut de la nation. Il demande en passant aux Etats-Unis de supprimer toute aide au Ghana, au motif que cette aide n’est pas utilisée à bon escient.

XS
SM
MD
LG