Liens d'accessibilité

Pleins feux sur les propriétés immobilières de certains dirigeants africains en France


Transparency France, branche de Transparency International, promet de revenir à la charge dans ses efforts en vue de faire la lumière sur les biens immobiliers acquis en France par les chefs d’Etat du Gabon, du Congo, du Burkina Faso de l’Angola et de la Guinée équatoriale. Une précédente initiative dans ce sens s'étaits oldée par un non-lieu.« En s’engageant sur cette questions des biens mal acquis, l’idée, c’est de pointer du doigt un système qui consiste d’une part un pays qui est la France, qui soutient des régimes autoritaires et contestés en Afrique , régimes qui (…) détournent et pillent un certain nombre de richesses naturelles », explique Olivier Timonier, secrétaire général de l’association Survie, qui dénonce cette situation depuis 25 ans.

La presse s’intéresse de plus en plus aux affaires d’enrichissement illicites des dirigeants africains. Au printemps dernier par exemple, le président Congolais Denis Sassou Nguesso avait fait l’objet de nombreux reportages sur ses propriétés acquises à l’étranger.
XS
SM
MD
LG