Liens d'accessibilité

Bush promulgue la loi contre la discrimination génétique


Le président George Bush a promulgué mercredi la législation interdisant la discrimination sur la base de données génétiques, notamment du patronat et de compagnies d’assurance.

La mesure, intitulée « Loi anti-discrimination sur l’information génétique » stipule que l’examen des caractéristiques génétiques d’une personne ne doit être entrepris qu’à des fins médicales ou de recherche scientifique. En conséquence, les compagnies d’assurance, tout comme les employeurs n’auront pas le droit de prendre en compte les informations génétiques pour leurs décisions sur l’embauche, le licenciement ou la promotion des salariés.

Les assureurs ne pourront pas tenir compte des informations génétiques, lorsqu’ils étudient le dossier d’un client potentiel, et lui tailler sur mesure une police d’assurance selon des conditions préexistantes.

Un vaste éventail de tests génétiques est désormais offert sur les marchés. Ces tests sont très prometteurs pour la prise en charge des maladies car les médecins, qui disposent ainsi d’informations plus précises sur les malades, sont mieux à même de poser un diagnostic et de décider du traitement ou de fournir des conseils. Les tests permettent également d’offrir les traitements et les médicaments aux malades qui ont le plus de chances d’en bénéficier.

En même temps, les tests génétiques pourraient éventuellement inciter le patronat, tout comme les compagnies d’assurance, à pratiquer la discrimination. D’où la législation adoptée par le Congrès américain, qui a donc été promulguée par le président Bush. Les craintes étaient réelles, soulignait le quotidien américain USA Today, qui faisait valoir que, lorsque les chercheurs des Instituts nationaux de la santé (NIH) offrent des tests génétiques à certains sujets, pour détecter des risques de cancer du sein ou du colon, un tiers environ des Américains refusent, au motif qu’ils redoutent qu’un diagnostic défavorable les empêche d’obtenir ou de conserver une assurance santé. Autre but de la « Loi anti-discrimination sur l’information génétique » : promouvoir la recherche génétique.

XS
SM
MD
LG