Liens d'accessibilité

FAO : Jacques Diouf répond à Abdoulaye Wade


Le directeur général de la FAO, le Sénégalais Jacques Diouf, a répondu aux critiques du président sénégalais Abdoulaye Wade. Face à la crise alimentaire mondiale, M. Wade avait accusé l’agence onusienne d’avoir échoué dans sa mission de promouvoir l’agriculture et l’alimentation dans le monde et de n’être, selon lui, qu’un gouffre d’argent. Le chef de l’Etat sénégalais avait même menacé de porter plainte contre l’agence.

Rappelant que son mandat a été renouvelé en 2005, « sans opposition », Jacques Diouf a dit qu’il « n’a pas l’intention de se laisser distraire de ses responsabilités mondiales en se faisant entraîner dans une polémique motivée par des raisons de politique Intérieure sénégalaise. »

Le directeur général de la FAO a déclaré qu’il « répète depuis quatorze ans que la loterie agricole doit cesser. » M. Diouf a notamment relevé qu’en Afrique, « 96% des terres ont une agriculture pluviale alors que le continent n’utilise que 4% de ses réserves en eau renouvelables. » Il faut, a-t-il dit, « investir prioritairement dans les ouvrages d’irrigation, dans les moyens de stockage et de conditionnement. »

XS
SM
MD
LG