Liens d'accessibilité

Elections zimbabwéennes : légère avance de l’opposition aux législatives


La commission électorale zimbabwéenne poursuit la publication des résultats officiels des élections générales de samedi. L’opposition crie victoire, mais selon la commission électorale, celle-ci n’a, pour le moment, qu’une légère avance aux législatives. La ZANU-PF au pouvoir est créditée de 53 des 210 sièges de l’Assemblée nationale contre 56 au Mouvement pour le changement démocratique de Morgan Tsvangirai et à sa faction dissidente.

En revanche, aucun résultat officiel de l’élection présidentielle n’a encore été donné, accentuant les craintes de possibles fraudes électorales. Les Etats-Unis se disent préoccupés par cette situation et ont appelé la commission électorale à publier les résultats dans les meilleurs délais. Elle doit mettre de côté toute idée partisane et assurer un décompte honnête et exact des voix, a fait savoir hier Tom Casey, porte-parole du département d’Etat. Sept ministres européens des Affaires étrangères ont, eux aussi, appelé à la publication rapide des résultats, surtout en ce qui concerne l’élection présidentielle.

Pour sa part, le président de la commission électorale, George Chiweshe, impute ces retards à la complexité de ce scrutin qui regroupait à la fois les élections présidentielles, législatives et locales. Au pouvoir depuis l’indépendance du Zimbabwé en 1970, le président Robert Mugabe brigue un autre mandat à la tête du pays. Il fait face au leader de l’opposition Morgan Tsvangirai et au candidat indépendant Simba Makoni, un ancien allié du président zimbabwéen. Un second tour est prévu au cas où aucun des candidats ne reporterait la majorité absolue des voix à la présidentielle.

XS
SM
MD
LG