Liens d'accessibilité

Le président Bush attendu dans le centre des Etats-Unis, balayé par de violentes tornades 


Le bilan d’une cinquantaine de tornades, phénomène rarissime à cette époque de l’année, ne cesse de s’alourdir. On parlait aujourd’hui d’au moins 55 morts et de dégâts matériels considérables, non seulement dans le Tennessee, mais aussi dans l’Arkansas, le Mississippi, le Kentucky et l’Alabama. L’État le plus touché est le Tennessee, où l’on recense, pour l’instant, 149 blessés, tandis que les secouristes font du porte à porte pour retrouver des victimes.

Les services d’urgence des autorités fédérales et locales se sont déployés dans les zones affectées, tandis que les habitants poursuivent leurs efforts pour dégager les sinistrés ensevelis sous les décombres.

« Cette administration tend la main aux responsables des États éprouvés. Je viens tout juste d’appeler les gouverneurs des états affectés. Je voulais qu’ils sachent que le gouvernement les aidera mais surtout, je voulais qu’ils puissent dire aux habitants de leur État que le peuple américain prie pour eux, pour ceux qui souffrent » a déclaré M. Bush.

Les intempéries ont commencé durant les primaires du « super mardi » et ont d’ailleurs entravé les opérations de vote dans l’Arkansas et le Tennessee. Certains des candidats démocrates - dont la sénatrice Hillary Clinton et le sénateur Barak Obama - de même que l’ancien gouverneur républicain de l’Arkansas Mike Huckabee, ont fait part de leurs inquiétudes, dans leurs discours de campagne, mardi soir tout adressant des témoignages de sympathie aux victimes.

Selon les météorologues, de telles tornades sont chose rare, en février. Des études ont néanmoins montré qu’elles sont plus fréquentes les années où le phénomène climatique de la Niña prédomine dans l'océan Pacifique, comme c’est le cas cette année.

Déjà, le 8 janvier, des tornades avaient été signalées de l’Illinois à l’Oklahoma. Cette année, ajoutent les météorologues, il faut s’attendre à tout.

Entre temps sur le terrain, les habitants dressent le bilan des vents d’une extrême violence qui ont renversé des véhicules, fait voler en éclats des maisons, endommagé des immeubles et éparpillé des débris sur des centaines de kilomètres.

A Jackson dans le Tennessee, Michael Denny a décrit leur impact : « J’ai réalisé que les fenêtres volaient en éclats et que dans le complexe d’immeubles, là bas, un banc avait traversé, un arbre avait été déraciné. Je l’ai retiré de la route avec mon camion, et juste au moment où je terminais, le voisin m’a appelé pour me dire que le toit de sa maison avait été arraché et s’était retrouvé sur la route » a déclaré M. Denny.

Toujours à Jackson, huit étudiants ont été coincés dans les décombres sur le campus de Union University, après l'effondrement de deux dortoirs, en pleine nuit. Une cinquantaine d’étudiants ont été hospitalisés, mais aucun n’est en état grave.

A Atkins dans l’Arkansas, à une centaine de kilomètres au Nord de Little Rock, trois membres d'une même famille, dont une fillette de 11 ans sont morts. Près de Nashville dans le Tennessee, la tempête a endommagé une station de pompage de gaz naturel, provoquant un incendie spectaculaire. Et à Memphis, le toit d’un magasin Sears s’est envolé, alors que les tornades endommageaient également des entrepôts et autres bâtiments.

XS
SM
MD
LG